Matières en exil

L’exposition « Matières en exil », en résonance avec La journée mondiale des réfugiés, présente des œuvres de l’artiste syrienne Oroubah Dieb dont les œuvres racontent l’exil, le sien comme celui des milliers de réfugiés qui ont dû quitter leur pays, en laissant tout derrière eux.

La Journée mondiale des réfugiés (World Refugee Day) est une journée internationale ayant pour but de sensibiliser à la cause des réfugiés du monde. Elle a lieu le 20 juin chaque année depuis 2001, année du 50e anniversaire de l’adoption de la Convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés.

Avec le covid 19, des milliers d’habitants de grandes métropoles ont quitté leur domicile pour des lieux de villégiatures avec de meilleures conditions de vie. Exode ? pour eux, oui, excepté le fait que ce n’est que momentané et qu’ils retrouveront leurs maisons, leurs amis, leur travail…

Au travers des œuvres exposées, est illustré ce qu’est l’exil, ce départ d’une patrie, avec pour conséquence de repartir de zéro pour rebâtir sa vie, de la vie sociale au loin, du sentiment de dépaysement, des contraintes sociales, économiques et politiques inhérentes à cet état.

Située en face de l’Institut du Monde Arabe, la galerie Terrain Vagh, créée par Alain Vagh-Weinmann, a à cœur de proposer des expositions engagées pour mettre en avant majoritairement des artistes des pays méditerranéens.

Véronique Grange-Spahis

Artiste(s) :

Oroubah Dieb
Téléchargements :

Date :

juin 20, 2020 -
juillet 31, 2020